Ludique et Fantasmagorique

On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation. [PLATON]

19 août 2007

Carmilla

Écrit par Shéridan Le Fanu

lefanu_carmilla

Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXème siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive.
Lorsque surgit d'un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l'héroïne.
Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu'une inquiétante torpeur s'empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla...
Un amour ineffable grandit entre les deux jeunes créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais "par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain".

_______

Mon avis :

Carmilla publié en 1871, compte parmi les textes fondateurs de la littérature vampirique et annonce son successeur, Dracula de Bram Stoker, publié en 1897. Dans cette nouvelle, Le Fanu entraîne le lecteur dans une intrigue mystérieuse et sensuelle.

L’histoire se déroule au début du XIXe siècle, en Styrie autrichienne. La jeune Laura vit recluse avec son père dans un château éloigné de tout. Son quotidien est morose et ennuyeux. Mais son destin sera chamboulé par l’accident d’un énigmatique attelage, transportant la ravissante Carmilla. Blessée, cette dernière se voit contrainte de résider chez Laura durant quelques semaines, le temps de se remettre. Laura est profondément troublée par la beauté de son invitée. Les deux femmes finiront par se vouer un amour saphique enflammé et mortifère. Depuis l’arrivée au château de Carmilla, un mal étrange se répand comme une traînée de poudre dans la contrée. De nombreuses femmes décèdent, après avoir sombré dans une mélancolie extrême. Cette inquiétante léthargie frappe également Laura…

Le Fanu m'a séduite par la finesse dont il suggère les ébats érotiques entre Carmilla et Laura. Il est d’ailleurs l’un des premiers auteurs à aborder l’homosexualité féminine et à prendre en compte les écrits sur la psychiatrie, en usant des rêves prémonitoires dans son roman.  Cet ouvrage a tout les atouts du roman gothique avec son château médiéval perdu dans une contrée reculée, son atmosphère mystérieuse, la candeure de la jeune anglaise prude etc. Un livre magnifique.

note : coup de coeur !!!

Ce livre a été lu pour le challenge 2007.

Posté par CendreSombre à 10:27 - 1.6 Classique - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Nous avons le même avis de ce merveilleux livre presque mot pour mot...

    Enfin, j'aime beaucoup ton univers, il regorge de bonnes découvertes! Je reviendrais fureter

    Posté par Carmilla, 24 avril 2008 à 20:01
  • En effet... je suis désolée. Je suis tombée par hasard sur ton site et ayant lu ton avis, je n'arrivais à me défaire de tes phrases... (quelle stupide je fais...). Je vais changer tout cela. Et je suis vraiment navrée...

    Posté par Cendre..., 25 avril 2008 à 18:47
  • Bonjour, c'est via le blog de Loba que je découvre ce blog. La littérature vampirique m'a toujours captivé. Ce roman là me semble incontournable. J'ai hâte de le lire.

    Posté par La liseuse, 19 août 2007 à 12:33
  • Il est en effet incontournable, surtout pour les fascinés du vampirisme. Fait moi part de ton opinion dès que tu l'auras lu, j'en serais trè honnorée.

    Posté par Cendre..., 19 août 2007 à 22:31
  • Depuis plusieurs années, je collectionne les ouvrages (romancés ou non dont le thème est le vampirisme). Parmi tous les romans "vampiriques" que je possède, Carmilla reste mon préféré.

    A mon avis, Sheridan le Fanu est peut-être le précurseur de la littérature vampirique gothique mais pas de la littérature vampirique. Les histoires de vampires sont beaucoup plus anciennes : la première histoire de vampires daterait du XIIIe siècle, écrite par Saxo Grammaticus.

    Posté par Thracinee, 22 août 2007 à 00:11

Poster un commentaire