Ludique et Fantasmagorique

On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation. [PLATON]

18 décembre 2007

Eva Luna

D'Isabel Allende

eva_luna

Quatrième de couverture :

Isabel Allende renoue avec sa jubilation de "raconteuse" qu'on avait vu a l'oeuvre dans son premier roman, La maison aux esprits. (...) Eva c'est l'énergie de vivre faite femme.
Josyane Savigneau, Le Monde

Comédie, tragédie, l'univers d'Eva est un théâtre cocasse et cruel peuplé de paumés, de vieux fous, de mères maquerelles, de guérilleros, de géréraux sentimentaux (...). Superbe roman provocant et baroque.
Ph. D., Le point

Isabel Allende est une de ses rares bienfaitrices qui joignent un humour d'enfer à un rythme sans faiblesse et dont les personnages sont inoubliables.
Pierrette Rosset, Elle

Qu'on ne s'y trompe pas : ce roman musclé, allègre, n'est pas un simple divertissement. Il est de la tradition picaresque, style Gil Blas. Le "picaro" apporte désinvolture et gaité là où les autres plient et se lamentent. Il met sa fierté à se moquer de l'oppression et s'est ce que fait Eva Luna, ensorcelante héroïne.
Claire Gallois, Paris Match

_______

Mon avis :

Eva Luna, l’héroïne de l’histoire, nait de Consuelo (sauvée par des missionnaires étant encore bébé) et d’un indien (sauvé par Consuelo), en Amérique du sud et plus exactement au Chili, sous la dictature du général Pinochet. Nous traversons un pays ravagé par la misère, l’oppression et le désespoir. Mais Eva Luna a hérité d’un caractère optimiste et d’un don, celui de raconter des histoires. Malgré la dureté de la vie quotidienne, elle transmettra l’espoir aux personnages rencontrés grâce à ses récits rocambolesques. Un livre très intéressant que se soit du point de vue historique que de l’histoire fictive en elle-même.

.

Ma note : 3,5/5

Ce roman a été lu pour le challenge 2007.

Posté par CendreSombre à 08:35 - 1.8 Littérature étrangère - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire